Tomates de balcon 2016

Cette année j’ai décidé de semer moi même mes pieds de tomates avec des semences kokopelli. J’ai fait ça fin mars en intérieur et j’attends maintenant encore une dizaine de jours (mi-mai) pour les planter dehors. Je n’ai toutefois pas eu l’occasion de parler de ma culture de tomates de 2016 qui m’a produit plus de 2 kg de tomates !

J’ai acheté cinq plants du commerce que j’ai plantés le 28 mai, une plantation assez tardive. Les tomates ont su rattraper leur retard, néanmoins la récolte s’est échelonnée sur août et septembre.

Juin

La croissance des pieds est toujours très rapide au début de l’été.

Mes pieds de tomates le 22 juin, un mois plus tard

J’en ai profité pour semer des graines d’œillets d’inde (aussi appelées tagettes) aux pieds de mes tomates. Les œillets d’inde étant bénéfiques aux pieds de tomates pour éloigner les parasites et attirer les pollinisateurs.

Juillet

Vu la croissance de me pieds de tomates, j’ai dû mettre en place tout un système d’échafaudages à plusieurs étages et de treilles pour supporter le poids des lianes.

Durant ce été 2016 j’ai subi de nombreuses attaques d’escargots ! Bien qu’habitant au premier étage… Après avoir bouloté mes jolies campanules blanches, ces crapules ont commencé à grignoter tous mes pieds d’œillets d’inde au pied de mes tomates. Je n’avais pas vu tout de suite, et ça a été rapidement un carnage pour mes œillets d’inde. J’en parlerai dans un prochain article. Toutefois, une fois le problème des escargots réglé (c’est à dire envoyés dans le parc voisin), les tagettes ont pu reprendre leur croissance et faire leurs jolies fleurs oranges aux pieds de mes tomates.

Août

Début août, toujours pas de rougeurs en vue. Les cœurs de bœuf grossissent

Les premières rougeurs arrivent à la mi-août !

 

Septembre

Le 18 septembre, c’est la fin des tomates et j’ai besoin de la place pour planter mes épinards d’hiver.

Je cueille les derniers fruits pour qu’ils mûrissent en intérieur et j’arrache les pieds pour planter ma future expérience dont je parlerai bientôt dans un prochain article.

Résultat

J’avais entrepris de peser chaque récolte, mais je n’ai pas pu terminer avec mon départ en vacances. Toutefois je suis passé au dessus des 2kg de tomates 🙂

Conclusion

Cela fait plusieurs années que je fais pousser des tomates sur mon balcon. J’avais fini par arrêter dans mon précédent logement à la vue de la couche de poussière grise qui se déposait sur les fenêtres. Le potager de balcon avec une telle pollution ne me rassurait pas vraiment. Mais j’ai repris en 2016 dans notre nouvel appartement épargné car loin des routes. Je suis assez impressionné par le rendement de mes tomates cette année. C’était un réel plaisir d’aller cueillir autant de belles et bonnes tomates sur le balcon 🙂

Le goût des tomates n’a rien a voir avec celles du commerce ! Toutefois la peau est beaucoup plus dure et pas très agréable à manger. J’ai pris l’habitude d’ébouillanter 30 secondes mes tomates pour en retirer la peau.

J’ai expérimenté cette fois-ci l’association de cultures : tomates / œillets d’inde. Au delà de l’aspect protecteur contre certains parasites, j’ai eu des bacs fleuris qui attiraient les abeilles. Je pense que c’est la bonne démarche, d’autant plus que j’ai lu que la qualité des production dépendait en grande partie de la qualité de la pollinisation.

Bilan 2016 pour 2017

  • J’opterai pour une densité plus faible par bac. J’ai lu qu’il fallait favoriser la circulation de l’air entre les pieds pour éviter le mildiou et donc les écarter suffisamment. Et cela quitte à séparer et utiliser plus de bacs, mais je pense que les pieds s’épanouiront plus en étant seuls et avec suffisamment de place et de profondeur (30/40 cm).
  • J’expérimenterai également le paillage, comme pour mes épinards, pour retenir l’eau et éviter son évaporation.
  • Je planterai œillets d’inde et basilic au pied de mes tomates. Les œillets d’inde attirent les pollinisateurs et repoussent certains parasites. Le basilic repousse certains insectes avec son odeur et s’épanouit dans la semi-ombre des plants de tomates.
  • J’abandonnerai les plants F1 du commerce et sèmerai moi même mes pieds de tomates afin de pouvoir récolter les graines et replanter mes tomates sans passer par la case magasin.

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *